Sophrologie à Lyon

Équilibre de vie

Vous êtes enfin décidé : vous avez bloqué une date, vous vous sentez prêt(e) à commencer un régime, ou suivre un programme nutritionnel précis dès demain et ce jusqu’à atteindre votre objectif. Vous êtes plus que motivé(e). 

Et pourtant…au fil des jours, votre motivation fond comme une glace au soleil, vous devenez irritable, vous vous sentez fatigué et finissez par abandonner progressivement… Dans cet article, je vous propose quelques astuces pour rester motivé et mener à terme votre programme nutritionnel avec la sophrologie.

1. Un programme nutritionnel fiable

La sophrologie ne se substitue en aucun cas à tout traitement ou régime recommandé et s’inscrit comme une méthode complémentaire. Elle a pour objectif de développer vos ressources mentales nécessaires à la réalisation d’un programme nutritionnel, dans l’optique d’atteindre votre objectif spécifique.

 

Une multitude de régime divers et variés existent, veillez à bien vous renseigner et à choisir celui qui vous correspond le mieux. Attention aux programmes trop restrictifs qui vous suppriment des apports nécessaires au bon fonctionnement de votre métabolisme et ont souvent l’effet inverse de celui que vous attendez.

Il est donc primordial de consulter un spécialiste de la nutrition en amont afin de déterminer et d’adapter son alimentation en fonction de ses besoins.

« Le seul mauvais choix est l’absence de choix. »

Amélie Nothomb

 

2. Tenez-vous prêt !

Que vous cherchiez à maigrir, à prendre du muscle ou simplement à vous sentir plus en forme que vous ne l’êtes, soyez conscient que la mise en place de nouvelles habitudes alimentaires demande du temps, de l’énergie, et de la volonté, d’autant plus si vous souhaitez reprendre le sport en parallèle.

Votre mental est sans doute le facteur de réussite le plus important pour mener à terme votre programme nutritionnel. Cependant, on a trop souvent tendance à le négliger. C’est pourtant un élément incontournable à stimuler en parallèle.

« Les grandes choses ne sont pas réalisées par la force, mais par la persévérance. »

Samuel Johnson

 

En règle générale, si l’aspect mental n’est pas  pris en compte au même titre que l’alimentation ou l’exercice physique, voici ce à quoi vous vous exposez :

  • Irritabilité : vous vous sentez davantage à fleur de peau.
  • Frustration : vous ne pouvez pas manger tout ce qui vous donne envie.
  • Stress : vous éprouvez des doutes sur le fait de mener à terme votre programme nutritionnel.
  • Manque d’énergie : les efforts d’adaptation et votre changement physique vous fatiguent.
  • Remise en question : vous perdez de vue votre objectif, vous vous sentez impatient.
  • Démotivation : vous n’avez plus l’envie de faire des efforts.
  • Désinvestissement : vous abandonnez progressivement.
  • Abandon du programme nutritionnel en cours : vous vous sentez découragé et êtes convaincu de l’inefficacité de votre programme.

Des efforts, oui, mais rien d’insurmontable !

 

3. Renforcer son mental avec la sophrologie

Certains exercices de sophrologie vont vous permettre de stimuler, renforcer et développer votre mental. En vous appuyant sur le pouvoir de la visualisation et d’une respiration précise associés à certains mouvements corporels, vous prendrez conscience de votre capacité à évacuer vos émotions négatives (irritabilité, frustration, stress…) et votre capacité à stimuler votre motivation, détermination, concentration, maîtrise.

Prenons l’exemple de la frustration. L’idée est d’en faire dans votre esprit une représentation concrète, de la personnifier. Posez-vous les questions suivantes :

Que représente pour vous la frustration ? Comment pourriez-vous la matérialiser, la représenter de manière symbolique ? Est-ce un courant électrique désagréable qui circule dans votre corps ? Une fumée opaque ? Des petites pointes rouges ?

Il en va de même pour une émotion positive :

Que représente pour vous la détermination ? La vitalité ? L’assurance ?

Vous pouvez par exemple y associer un souvenir agréable, une image, une personne, ou tout simplement de la lumière, une forme, un point coloré…

Vous l’aurez compris, rien n’a besoin d’être rationnel, mais seulement que la représentation de l’émotion en question vous parle personnellement. Gardez en tête ce que votre imagination vous dicte, et reportez-vous à l’exercice expliqué en bonus de cet article.

 

« On regrette rarement d’avoir osé, mais toujours de ne pas avoir essayé. »

Serge Lafrance

 

Si vous éprouvez quelques difficultés à visualiser ce que pourrait représenter une émotion, essayez de réaliser l’exercice ci-dessous une première fois, en vous concentrant sur votre intention d’évacuer cette émotion si elle est négative, ou au contraire de la stimuler si elle est positive.

 

BONUS : Exercice de Sophrologie !

Cet exercice, à réaliser le plus régulièrement possible (1 fois par jour), va vous permettre de prendre conscience de votre capacité à évacuer une émotion négative OU à stimuler une émotion positive. Pour cela il sera très important de définir votre priorité !

Pour évacuer des émotions négatives :

Position de départ : debout, les yeux fermés, les bras relâchés le long du corps. Faire l’enchaînement trois fois.

  • Le pompage des épaules : Inspirer par le nez en fermant vos poings, bloquer votre respiration. Hausser les épaules énergiquement de haut en bas plusieurs fois comme pour faire descendre toute l’émotion négative dans les poings puis souffler fortement par la bouche en ouvrant vos mains comme pour relâcher l’émotion négative.

Pour reprendre l’exemple de la frustration, vous pouvez imaginer qu’il s’agit d’un courant électrique noir désagréable qui descend le long de vos bras jusque dans vos poings au fur et à mesure que vous haussez les épaules.

 

Pour stimuler une émotion positive :

Prenons cette fois pour exemple le fait d’accroître sa détermination : on imagine que celle-ci est stimulée par un système de pistons à l’intérieur du corps, activés par les mouvements corporels de l’exercice.

Position de départ : debout, les yeux fermés, les bras relâchés le long du corps. Faire l’enchaînement trois fois.

  • Le pompage des épaules : Inspirer par le nez en fermant vos poings, bloquer votre respiration. Hausser les épaules énergiquement en imaginant activer un système de pistons internes afin d’accroître votre détermination, puis souffler fortement par la bouche en ouvrant vos mains comme pour sentir le nouvel élan de votre détermination.
     

Cet exercice est présenté ici de manière générique. Pour une efficacité optimale, il est préférable de faire appel à un sophrologue afin de personnaliser au maximum ce type d’exercice en fonction de votre imagination et de vos besoins.

Sachez qu’il est également possible d’établir un parcours d’accompagnement sophrologique personnalisé qui suivra l’évolution de votre programme nutritionnel.

 

Maxime Doublet


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.